02/03/2005

aux quatre vents...

mes mots ne te rendent plus émus
je suis comme une lettre oubliée dans un coffre
un e-mail, à ton attention, jeté à la poubelle
 
toutes mes petites pépites d'or
disséminées aux quatre coins du néant
 
prends soin de moi, mon amour
prends soin de nous
tous les jours
 
avant que je sois comme la poussière
que le souffle emporterait
aux quatre vents
 
 

11:29 Écrit par Goutte de Mer | Lien permanent | Commentaires (4) |  Facebook |

Commentaires

Du bout de mes ailes... je rassemblerais les petits morceaux de toi pour te recomposer plus lumineuse que la plus belle des étoiles...
Bonne journée petite goutte de mer, bisous

Écrit par : elfarranne | 02/03/2005

pépite de cette poussière d'or, moi j'en ferais la plus belle des pépites que tous les univers connus et inconnus aient jamais vu.

Écrit par : Masque | 02/03/2005

si...alors....je... alors je serais un trésor.....

Écrit par : goutte de mer | 03/03/2005

Trésor mais tu es déjà un trésor... Qui pourrait nier pareille évidence ?

Écrit par : Masque | 03/03/2005

Les commentaires sont fermés.