12/07/2005

Et puis la belle se reveilla doucement

 
 
parce qu'il est temps de vivre
prendre ce temps là
pour moi
 
apprendre à s'épanouir même en ton absence
j'ai fini par trouver le rythme
 
j'ai bien sur encore des lancement dans le coeur quand j'imagine que tu pourrais trouver un emploi là bas... et donc vivre à 130KM de moi
 
mais finalement, depuis 4 ans et plus je vis dans cette peur là
la peur que tu partes
 
ça a toujours été ce jeu là: sebastien pas vraiment ici, pas vraiment là
j'y ai accordé trop d'importance, à tes hésitations, tes oscillations, si bien qu'elles sont devenues le centre de notre amour, la pierre d'achoppement
 
finalement je les laisse pour ce qu'elles sont: détails de vie.
 
je ferme les yeux sur tout ça, un peu autruche
c'est mon moyen de defense, ma façon de m'adapter
 
les choses ne vont pas si mal: je suis bien entourées de mes amis ( qui sont nombreux et de qualité: fées, soeurs, bouclier, d'adolescence, d'enfance.... ma famille aussi, et MOI MEME......enfin me faire confiance, croire en moi, en mon aptitude à m'epanouir)
 
je me suis trompee partiellement en basant tout sur l'autre, me dire qu'il etait seul element à m'apporter la vie dont j'aspire.... c'est Anais, je la remercie, qui m'a ouvert les yeux: chercher moi meme sans attendre qu'on m'apporte
 
la belle a attendu des siecle, endormie, ce long baiser qui la révélerait à elle même
la belle se reveille par elle même, très lentement, à son rythme, parce qu'elle a assez dormi...
 
elle aime toujours son prince de toute son âme
 
elle devient independante un peu tous les jours
quitte à trouver un chateau elle même....
qu'importe, son prince viendra la voir en bel amant!
un role enviable
et somme toute facile à camper
 
je t'aime, prince de mes nuits, de mes w-e

00:17 Écrit par Goutte de Mer | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.